Le fil rouge qui guide mes pas dans les domaines du mouvement, de la danse et du soin est un certain goût pour le “laisser-advenir”, qui prend différentes formes selon où est placé de curseur de notre attention. Pour peu qu’on leur en laisse la place et qu’on leur offre un contexte favorable, des mouvements d’ordre physiologique, émotionnel, imaginaire ou encore symbolique émergent et œuvrent dans un sens pertinent pour nous.

Partager mes pratiques, c’est proposer ce contexte favorable, tout en cultivant le discernement et l’auto-apprentissage par des échanges réflexifs entre les participant·es. Non pas croire, mais expérimenter, apprendre à partir du vécu, et nous laisser surprendre.