mouvement authentique

Dans un groupe de mouvement authentique, les personnes se mettent par deux et sont à tour de rôle “témoin” et “mouveur·se”. Les mouveurs·ses agissent au sein d’un cercle formé par les témoins. Le·la mouveur·se a les yeux fermés et va vers le mouvement selon ses propres impulsions, sensations, choix… L’expérience est différente pour chacun·e, et à chaque fois. Le·la témoin regarde le mouvement de l’autre en étant attentif·ve à sa propre expérience du regard. Avant de changer de rôle, chacun·e est invité·e à un temps de parole pour revenir sur son expérience, au présent et au je. La pratique est encadrée par un début et une fin explicites, qui la démarquent du temps quotidien. Les seules règles sont d’être en charge de soi et de sa relation aux autres et à l’espace, et de respecter la confidentialité des contenus.

J’ai pratiqué régulièrement le mouvement authentique de 2013 à 2016 à Die au sein du groupe initié par Caroline Zenatti. J’ai proposé depuis 2016 quelques évènements en lien avec cette pratique, dont des ateliers de mouvement authentique et co-écoute.

Quelques écrits sur le mouvement authentique :

  • Vers un corps conscient. La discipline du mouvement authentique, Janet Adler, éd. Contredanse, mars 2016.
  • Dans la revue Nouvelles de Danse de janvier 2016, une introduction de Patricia Kuypers et un dialogue avec Janet Adler.
  • Une présentation de la pratique par Mandoline Wittlesey sur son site.
  • “Le mouvement authentique et l’imagination active” dans La Danse-Thérapie, Jocelyne Vaysse, éd. L’Harmattan, p.101
  • Article “Mouvement authentique” sur Wikipedia.